Property Market Insights for Spain blog category cover photo at casafari real estate business intelligence price comparison

Property Market Insights

Retour aux sources : Qu’est-ce que Proptech?

Même si vous n’êtes pas impliqué dans le secteur de l’immobilier, vous avez quand même vu le terme “Proptech”  gagner en importance ces deux dernières années. Peut-être avez-vous entendu dire qu’il s’agissait de l’avenir de l’immobilier, ou peut-être vous a-t-on dit qu’il  allait finir par remplacer certains des acteurs du marché. Pour que vous puissiez vous faire une idée précise de ce qui vous  attend à l’avenir, voici ce que vous devez savoir sur la Proptech en 2019.

Au XXIe siècle, la technologie a pris une place considérable dans notre vie quotidienne, éliminant les tâches fastidieuses et permettant une communication plus rapide et plus facile à travers le monde. Elle a automatisé des aspects de divers secteurs tels que les services financiers (Fintech), et c’est maintenant au tour  du secteur immobilier d’en récolter les fruits.

Cela fait longtemps que cela se produit : selon le conseiller immobilier Savills, fin 2017, l’immobilier mondial valait plus de 280 000 milliards de dollars américains, soit plus que jamais auparavant et plus de trois fois et demie le PIB de  tous les  pays réunis en 2018.

Pourtant, bien qu’il soit l’un des secteurs les plus rentables au monde, l’immobilier a été étonnamment lent à adopter la technologie. Mais aujourd’hui, l’heure de la technologie a sonné. En bref, Proptech signifie “Property Technology” ; il s’agit de la fusion du secteur de l’immobilier avec des solutions technologiques innovantes.

Les types de Proptech qui transforment le secteur

Intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) est extrêmement puissante dans le secteur de l’immobilier, car elle permet l’automatisation d’un grand nombre de processus, des analyses approfondies sur des marchés opaques et des évaluations immobilières de nouvelle génération. Elle trouve son utilité pour tous les acteurs de l’immobilier.

L‘IA existe depuis des décennies, mais avec les progrès de « l’apprentissage automatique », – la capacité d’un ordinateur à apprendre automatiquement à partir de nouvelles informations qui lui sont fournies – il est désormais possible de suivre le marché immobilier avec des algorithmes précis.

Pour les consommateurs privés, l’intelligence artificielle a déjà fait des progrès dans des pays comme les États-Unis, où des services en ligne comme Opendoor et Zillow rationalisent et accélèrent le processus de transaction immobilière. Ils ont créé une place de marché numérique avec des données sur le marché et un parcours client simplifié, rendant les informations sur les propriétés facilement accessibles et donnant donc plus de pouvoir à l’acheteur ou au vendeur.

iBuyers

iBuyers est un développement important de Proptech qui est devenu populaire aux États-Unis. Cela permet des transactions immobilières plus fluides et une rotation rapide, apportant d’énormes avantages aux vendeurs et aux investisseurs.

iBuying fait référence à des sociétés qui achètent des propriétés aux vendeurs à des prix générés par un modèle d’évaluation automatisé (AVM), un algorithme qui prend  les caractéristiques d’une propriété et les données pertinentes du marché et calcule une évaluation précise. L’entreprise peut alors faire une offre en espèces au vendeur en quelques jours, voire quelques minutes. Plus le nombre de données du marché introduites dans ces AVM est important, plus les évaluations sont précises.

Les iBuyers rénovent ensuite la maison et la revendent avec un bénéfice. Ils sont aussi connus sous le nom de “home flippers”.

L’option iBuying est attrayante pour ceux qui doivent vendre leur maison rapidement. Un divorce, un déménagement précipité, ainsi que la somme d’argent sont autant de raisons pour lesquelles les vendeurs peuvent choisir cette voie, malgré le fait qu’ils peuvent s’attendre à recevoir moins que la valeur du marché pour leur propriété.

Le service en ligne américain Opendoor est l’un des principaux propagateurs de l’iBuying. Leur modèle impliquait initialement une interaction directe avec les personnes souhaitant vendre leurs propriétés, mais Opendoor a récemment pivoté pour impliquer davantage les agents vendeurs dans ces transactions. Désormais, les propriétés sont co-listées et co-marquées avec des agents, et à partir d’avril 2019, leur programme d’agent partenaire renvoie les vendeurs à des agents externes lorsque les propriétés ne correspondent pas aux exigences  d’Opendoor. 

Opendoor n’est pas le seul service à investir dans l’iBuying : Zillow s’est également lancé dans ce secteur du marché avec Zillow Offers, tandis que Redfin Now de Redfin pénètre également sur plusieurs nouveaux marchés aux États-Unis.

L’iBuying offre d’énormes possibilités au secteur de l’immobilier pour diverses raisons. Tout d’abord, il offre une commodité maximale au vendeur, qui peut trouver des parties intéressées et conclure une affaire en beaucoup moins de temps que s’il utilisait le processus traditionnel.Deuxièmement, elle ouvre de nouvelles sources de revenus pour les services immobiliers, comme en témoigne le fait que Zillow vise à générer un revenu de 20 milliards de dollars d’ici 2020 grâce aux seuls achats sur Internet.

Gestion des documents

L’intelligence artificielle a également facilité les moyens de numériser la gestion des documents. Cette transition vers des transactions immobilières sans papier peut se traduire par une plus grande commodité, une communication plus fluide entre les parties et une meilleure efficacité globale.

C’est pourquoi une startup Proptech spécialisée dans la gestion des documents, Architrave, a récemment pu lever 15 millions d’euros d’investissement pour alimenter son entreprise. La numérisation de l’immobilier alimentée par l’intelligence artificielle a le potentiel d’ajouter une énorme valeur au secteur.

La gestion des documents en soi n’est pas strictement Proptech, mais certaines startups européennes commencent à intégrer l’IA et l’apprentissage automatique pour maintenir, permettre l’accès et analyser les documents immobiliers de manière plus dynamique.

Architrave, par exemple, traite et gère les contrats des clients, en utilisant des algorithmes d’apprentissage automatique pour extraire les informations pertinentes des contrats juridiques.

Leverton quant à elle numérise les documents et les centralise dans une salle de données numérique, simplifiant ainsi efficacement l’administration complexe d’une transaction immobilière.

La gestion des documents basée sur l’IA présente un grand potentiel lorsqu’il s’agit d’améliorer la productivité et l’efficacité générales des professionnels de l’immobilier. En termes de sécurité des documents, elle présente également une valeur incroyable pour toutes les organisations impliquées dans les actifs immobiliers.

Bâtiments intelligents

L’intelligence artificielle permet également de construire des “bâtiments intelligents”, dotés de systèmes automatisés et autorégulés qui pourraient transformer la façon dont les propriétés sont entretenues. Les bâtiments intelligents centralisent les systèmes de chauffage, de ventilation, d’éclairage et autres afin d’optimiser les performances du bâtiment. Ils améliorent également la durabilité en s’adaptant à la façon dont le bâtiment est utilisé par ses occupants.

Par exemple, les capteurs de lumière intelligents ne s’allument que lorsque quelqu’un entre dans la pièce, ce qui constitue un pas simple mais significatif vers une meilleure efficacité énergétique. Les bâtiments intelligents sont un autre exemple d’apprentissage automatique, car le système recueille en permanence des données sur la façon dont le bâtiment est utilisé.

Les possibilités sont ici infinies, et d’autres exemples incluent les systèmes de purification de l’air intérieur et la régulation de la température. Dans l’un des cas les plus futuristes, The Edge, à Amsterdam, comporte une salle de sport qui permet à ses occupants d’alimenter le bâtiment en énergie grâce à leurs séances d’entraînement.

Blockchain

Vous avez peut-être vu le terme “blockchain” lié au bitcoin et à d’autres crypto-monnaies, mais il s’agit de l’une des évolutions les plus importantes de la Proptech.

La blockchain est un système numérique dans lequel tous les éléments de données sont connectés les uns aux autres, ce qui rend impossible la pénétration d’informations précieuses. L’utilisation de la technologie blockchain permet des transactions immobilières plus rapides et, surtout, entièrement sécurisées.

Les données partagées entre les parties par le biais de la blockchain ne peuvent pas être modifiées une fois qu’elles ont été soumises, ce qui élimine la fraude. Par exemple, les contrats dits « intelligents » sont des contrats immobiliers numériques qui garantissent la légitimité d’une transaction et entrent automatiquement en vigueur une fois que les exigences ont été satisfaites par toutes les parties. Les termes du contrat, une fois soumis par la blockchain, sont accessibles à toutes les parties et ne peuvent être modifiés. La blockchain pourrait potentiellement marquer la fin des documents falsifiés et des fausses annonces immobilières.

Ce qui est important, c’est que ce nouveau processus supprime le recours aux banquiers, aux avocats, aux courtiers et à tous ceux qui sont traditionnellement tenus de conférer une légitimité à une transaction immobilière. En théorie, les acheteurs et les vendeurs peuvent interagir directement entre eux et être assurés qu’ils sont automatiquement protégés contre la fraude. Le processus est plus rapide, plus sûr et moins bureaucratique.

Crypto-monnaie

La blockchain intègre également la crypto-monnaie, une forme de monnaie virtuelle. En théorie, les crypto-monnaies comme le bitcoin sont entièrement sûres en termes de risque de fraude ; cependant, la valeur des crypto-monnaies dépend d’un marché spéculatif et n’est pas réglementée par la Banque du Portugal, de sorte que diverses personnalités du secteur immobilier portugais ne les considèrent pas encore comme une alternative fiable aux méthodes de paiement traditionnelles.

La blockchain est en théorie sûre, mais un rapport de l’université d’Oxford affirme qu’il faudra des décennies avant qu’elle ne soit adoptée par l’ensemble du secteur. Le même rapport indique que même si cela se produit, la crypto-monnaie pourrait devoir être réglementée par des groupes industriels avant d’être acceptée comme une norme.

Réalité virtuelle

Les visites en réalité virtuelle permettent aux acheteurs de visualiser des propriétés sans même se trouver dans l’espace physique. Contrairement aux photographies, qui sont statiques et offrent une perspective limitée, la réalité virtuelle vise à offrir une expérience immersive et réaliste. Ce type de technologie permet de gagner du temps que les acheteurs et les agents passeraient autrement à visiter propriété après propriété.

La réalité virtuelle permet également de visiter un espace avant même que la construction ne soit achevée. Les acheteurs peuvent entrer dans un prototype tridimensionnel et visualiser le résultat final. Cela peut clairement accélérer le processus d’achat de nouvelles constructions.

Toutefois, la réalité virtuelle dans l’immobilier représente un investissement considérable pour les agents, étant donné qu’ils doivent se procurer de casques et d’équipements que leurs clients ne possèdent pas. Il y a aussi le risque que le consommateur final soit trop submergé par la technologie et la rejette en bloc.

Comme il s’agit d’une nouveauté, il reste à voir si elle parviendra à transformer le secteur ou si elle n’aura pas l’impact escompté.

La Proptech élimine-t-elle le besoin d’agents immobiliers ?

L’émergence de sites comme Zillow aux États-Unis ou Zoopla au Royaume-Uni et d’entreprises iBuyer américaines comme Opendoor, Knock, Redfin et Offerpad est l’une des raisons pour lesquelles Proptech est perçue comme une menace pour les professionnels de l’immobilier. Ces entreprises débloquent des informations précieuses que seuls les agents ont traditionnellement, ou bien elles prennent une part de la commission des agents. 

Grâce à la Proptech aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Europe du Nord, des informations telles que les tendances du marché, les analyses, les guides de quartier et les moyennes de prix sont plus accessibles que jamais. Les non-spécialistes se sentent habilités à effectuer leurs propres recherches immobilières sans l’aide d’un professionnel, ce qui semble rendre les agences immobilières obsolètes.

La réalité n’est pas si catastrophique, car ces services en ligne dépendent des professionnels de l’immobilier pour fonctionner. En revanche, le rôle des agents pourrait évoluer vers une fonction de conseil. Les agents seront toujours nécessaires pour les biens de très grande valeur, comme les propriétés de luxe. De plus, comme nous l’avons vu, Opendoor et Zillow commencent de toute façon à impliquer davantage les agents dans leurs services, ce qui suggère qu’ils savent qu’ils ne pourront pas les évincer du secteur de sitôt.

Le consensus général est que tant que l’IA ne sera pas capable de remplacer le sentiment d’être conseillé et guidé par un être humain empathique, les emplois des professionnels de l’immobilier ne sont pas en danger. De nombreux consommateurs sont encore sceptiques à l’égard de l’intelligence artificielle et, de toute façon, toutes les nouvelles technologies ne conviennent pas à tous les groupes démographiques.

Étant donné la nature de l’immobilier, l’achat ou la vente d’une maison pour la plupart des clients pourrait bien être l’une des transactions financières les plus importantes de leur vie. Seuls des agents vivants peuvent inspirer le niveau de confiance nécessaire au bon déroulement de ces transactions.

Conclusions sur la Proptech

Bien que l’immobilier y ait longtemps été réfractaire, la Proptech est en train de transformer le secteur et son potentiel est mondial. La technologie a la capacité d’automatiser les tâches manuelles, d’accélérer le processus d’achat-vente de biens immobiliers et de rendre les transactions beaucoup plus sûres. Dans des pays comme le Portugal, la Proptech est un phénomène relativement nouveau, mais il est en train de décoller, et les professionnels de l’immobilier qui l’accueillent dans leur routine de travail disent souvent qu’ils ne peuvent plus revenir en arrière.

En fait, en 2018, la société de services immobiliers CBRE a lancé son premier Proptech Challenge au Portugal, après l’avoir d’abord porté avec succès en Espagne. Cela montre clairement l’intérêt croissant des investisseurs pour la Proptech dans la péninsule ibérique ; une fois que Proptech décollera ici, il y a tout un monde de possibilités pour savoir où cela pourrait aller.

Plus sur le blog : Entretien avec Massimo Forte


Julia

Content @CasafariRE – property search for pros. Formerly fintech, international student exchange. Alum @ University of Latvia with a Master degree in Language Studies. In my free time I am practicing yoga, hiking, reading, travelling and learning about different cultures.

Daily, we track 180.000+ property changes in Spain, Portugal, France, etc.

Be the first one to know about price changes, new and sold listings.